La voix

 

 

Chante-t-on avec les vaisseaux de cristal ?

A l’intérieur d’eux ?

 

Quelle que soit la réponse, c’est là un exercice très particulier.

Le chanteur doit radicalement abandonner ses critères antérieurs, sous peine de chanter « sur » les vaisseaux, ou « à côté » d’eux.

 

La voix doit pouvoir devenir elle-même cristal, porteuse de l’intimité de cette vibration.

Le chanteur doit donc s’imprégner de cette vibration au plus profond de sa chair, presque devenir cristal lui-même, l’intérioriser au point que ce soit lui, le cristal, qui ressurgisse à travers la voix.

 

C’est une transformation de sa propre intimité qui se fait peu à peu, pour permettre au cristal de vibrer à son envie dans la chair du chanteur.

Alors, les mélodies de la voix s’étirent en volutes dont la finesse ouvre un chemin subtil comme un parfum qui relie la chair du corps à l’éther de l’infini.

 

La voix devient un feu d’artifice sonore qui s’étire au ralenti, ouaté, tendre, accueillant.

 

C’est un chant inspiré, spontané,

qui ouvre sa source au cœur de l’âme.

 

Extrait du livre-CD

"Voyage chamanique des temps nouveaux"

éditions "Entre-Deux-Mondes".

 

La vérité suprême est au-dedans comme au-dehors, dans le mobile

comme dans l'immobile...

               Bhagavad-Gîta

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Association Horizons Intérieurs© - Tous droits réservés - Toutes photos sous copyright - Toutes musiques déposées SACEM - Tous textes déposés SACED - Graphisme bannière : www.syamamandala.com