Le gong

 

Le gong

nous fait entrer dans une autre famille d’instruments de percussion : ceux de métal.

Les harmoniques du gong vibrent longuement et se déploient dans l’espace avec insistance. Elles sont d’une richesse, d’une intensité vraiment extraordinaires. Elles nous ouvrent les portes de mondes sensoriels jusqu’alors inconnus, font pétiller chaque cellule avec une intensité foudroyante.

 

Le métal donne au corps une sensation de chaud mêlé de froid, exalte nos sens et les projette dans un infini où nos repères habituels disparaissent.

 

Il existe plusieurs sortes de gongs, qui appellent des énergies différentes. Celui-ci est un gong-soleil. Il le manifeste d’ailleurs dans son esthétique. Il anime une des deux séquences « Feu » du Mandala Sonore. Sa fougue, sa flamme, emportent les cloisons du mental. Elles appellent au mouvement, à l’action résolument optimiste.

 

Il est fréquent que des participants au Mandala Sonore entendent, à l’intérieur même du son du gong, un chœur de voix chanter le voyage nomade dans la matière. Peut-être sont-ce les voix des dragons et des salamandres…

 

C’est la découverte de dimensions

fantastiques qui deviennent réalité.

 

Extrait du livre-CD

"Voyage chamanique des temps nouveaux"

éditions "Entre-Deux-Mondes".

 

La vérité suprême est au-dedans comme au-dehors, dans le mobile

comme dans l'immobile...

               Bhagavad-Gîta

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Association Horizons Intérieurs© - Tous droits réservés - Toutes photos sous copyright - Toutes musiques déposées SACEM - Tous textes déposés SACED - Graphisme bannière : www.syamamandala.com