"Voyage chamanique

des temps nouveaux"

 

Quelques extraits du livre

 

 

A propos des

états de conscience expansée :

 

"Lorsque nous entrons en état de conscience expansée, nous avons accès à une autre perception du temps. Nous faisons ressurgir nos mémoires "passées" et les revivons, tout en gardant conscience de ce que nous vivons "dans le présent". Comme des souvenirs, mais si lointains... Et si présents que nous les ressentons aussi intensément, parfois plus, que le présent immédiat. Quelle étrangeté de nous sentir ici, allongés sur le matelas, et si loin, quelque part, dans une autre peau, un autre corps, vivant une autre vie ou plutôt une autre expérimentation de la vie. Peut-être pouvons-nous définir ce temps comme "vertical" puisque nous avons accès, au même instant, à deux incarnations différentes, avec la possibilité de nous déplacer d'une incarnation à l'autre, comme nous pouvons nous déplacer le long des barreaux d'une échelle tout en restant au point d'ancrage de celle-ci, c'est-à-dire conscient de notre incarnation présente."

 

 

Un "voyage"...

Nos vies belliqueuses :

Eddy, le guerrier dansant.

 

"Eddy connaissait bien le chemin de l'expansion de conscience. Un jour qu'il assistait à une séance de Mandala Sonore, lui revinrent toutes les vies dans lesquelles il avait eu, d'une façon ou d'une autre, du pouvoir, cela à différentes époques. Ces vies où nous conjugons l'instinct à la jouissance de faire mal, par ignorance...

Toutes ces vies défilaient devant sa conscience : guerrier romain, corsaire, croisé, druide, "poilu de 14", etc... Le malaise ressurgit dans son corps jusqu'au moment où il capta une présence aimante qu'il identifia comme étant l'un de ses guides qui lui mit la main sur l'épaule et lui dit :

- "Juste, regarde."

Alors Eddy regarda mais, cette fois, en ressentant de la compassion pour lui, pour l'humanité. Il se mit à danser, danser sur la Terre, puis dans la Terre, jusqu'au centre de la Terre, puis dans le cosmos, tout le cosmos... Une grande sensation de liberté, de légèreté envahit tout son être. Cette sensation perdura après l'expansion et elle perdure encore aujourd'hui."

 

 

La magie du Mandala Sonore :

 

"La magie du Mandala Sonore s'opère sur tous les plans :

- que dire de la sinusite de Fabrice, qui ressentait comme un aiguillon entre les deux sourcils, qui disparut, laissant place à des idées plus claires ensuite ?

- que dire de Louis, de son voyage sur la roue astrologique, lui révélant plus que jamais que nous faisons partie du Grand Tout ? Nous sommes l'univers et l'univers est nous.

- que dire de Corinne qui vit défiler toute sa journée de travail au bureau ? Son mental était si présent et actif qu'il lui était impossible de mettre son attention ailleurs. Elle prit conscience, pour la première fois, du peu d'existence de sa vie intérieure par rapport à la suprématie de son mental. L'expérience lui donna accès par la suite à une plus grande attention à elle-même, à la vie.

- que dire de la vision de Dominique ? Celle d'un monde de souffrance sur son déclin, visions d'apocalypse auxquelles elle assiste en témoin, puis actrice compatissante en ouvrant sa conscience à ce qu'elle apporte à l'humanité par son chemin d'évolution, par son détachement libérateur, en acceptant de se laisser traverser par ces ressentis chaotiques ?

 

Que dire de toutes ces expériences d'expansion de la conscience, en apparence anodines mais qui, bien souvent, bouleversent la vie ? Il n'est pas rare qu'après ces séances, les participants "voyageurs" du Mandala Sonore viennent nous parler de ce qui s'est transformé en eux :

- accepter la rencontre avec ce qui bloque, ce qui fait peur, ce qui encombre tous les plans de notre être : mental, émotionnel, physique.

-accepter notre présence multidimentionnelle, nos interrogations existentielles et y trouver des clefs, un éclaircissement, un mieux-être.

- la confirmation qu'il y a vraiment quelque chose d'autre : d'autres dimensions, d'autres ailleurs...

 

La possibilité d'espaces en nous à défricher, à approcher, par exemple par le son et surtout par un accueil inconditionnel "d'autre chose". C'est un espace ouvert dans la chair et dans la tête, en dehors du vouloir du mental. La Conscience (Shreeda en sanskrit), celle qui mène à Sarasvati, la Connaissance, qui ainsi s'éveille, s'expanse, quand le mental est maîtrisé, au repos, même un peu... La puissance des instruments aidant à cela, la personne a juste à donner l'intention d'être "présente", et cela fonctionne."

 

La vérité suprême est au-dedans comme au-dehors, dans le mobile

comme dans l'immobile...

               Bhagavad-Gîta

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Association Horizons Intérieurs© - Tous droits réservés - Toutes photos sous copyright - Toutes musiques déposées SACEM - Tous textes déposés SACED - Graphisme bannière : www.syamamandala.com